Depuis le 16 janvier dernier, le gouvernement a durci le ton pour essayer d’endiguer la propagation du covid19 et de ses variants anglais et sud-africains. Alors que le couvre-feu était jusqu’alors, à 20 heures, il est dorénavant passé à 18 heures.

Passée cette heure, si vous êtes vus dans la rue en train de courir seul, tranquillement, pas de passe-droit, c’est 135 euros. Par contre, si vous avez un chien à promener, ok, une attestation vous y autorise. Deux poids, deux mesures…Ceci-dit heureusement qu’on nous laisse promener notre cabot, car je ne m’imagine pas ramasser les crottes dans mon salon ;). 

Mais pour être plus sérieux, j’ai l’intime conviction que, depuis l’apparition de cette pandémie, on ne parle que de ça et on a tout laissé de côté, à commencer par les hôpitaux qui prennent un retard énorme sur des rdv tels pour soigner d’autres maladies, comme le cancer par exemple, paraît que ça tue pas mal ce truc-là aussi…

Mais il n’y a pas que ça, la consommation d’alcool (phénomène apéro skype) a augmenté de façon significative. Bah ouais au lieu d’être dehors se défouler, les mecs se font chier et picolent ;).

Le nombre de dépression croît sensiblement aussi, tout comme l’obésité chez les jeunes, qui, en manque d’exercice, prennent du poids. Ce seront peut-être eux qui engorgeront les hôpitaux dans quelques années. Je ne pourrais pas citer tous les maux de notre société qui grimpent en flèche à cause du covid19, comme les violences conjugales par exemple, c’est pourquoi je vais parler de mon domaine, le sport :).

Je trouve qu’on dénigre vraiment l’activité sportive et qu’on néglige tous les bienfaits qu’il peut apporter à l’être humain :
-Lien social (bon ok là pour le coup, avec le covid19 on n’oublie lol).
-Augmentation des défenses immunitaires. (Alors attention cela est vrai que si l’effort est modéré, si on tire sur la couenne avec de l’intensité, c’est le contraire, on affaiblit notre corps. Donc le sport en ce moment, c’est comme l’alcool, avec modération).
-Bien être mental ! Peut-être THE argument. Alors ok je suis bien conscient que y’a des gens ne sont pas amis avec le sport. Mais il existe d’autres alternatives comme la musique où la lecture par exemple.

Bref, je n’arrive pas à comprendre pourquoi on laisse de côté le sport, pourquoi on ne l’utilise pas comme une arme face au covid19 ? Attention, en respectant les gestes barrières bien sûr, je n’ai pas dit qu’il fallait remettre en place les courses. Mais je ne sais pas moi, courir 1h allure endurance seul, dans un endroit peu fréquenté, franchement, ça fait du mal à qui ?

Quand je pense qu’il y’a des étudiants qui n’ont pas vu les bancs de l’école depuis des mois et qui sont victimes des dégâts collatéraux dont j’ai parlé plus haut. Et que le sport amateur est en danger, tout comme les bars, restaurants, etc tout ça à cause de ce p***** de virus !

Alors j’entends déjà les rageux me demander “Et alors gros malin, t’as la solution toi ?”. Ce à quoi je répondrais “non comme tout le monde”. Mais, si nous regardons les chiffres, nous remarquons quand même que, malheureusement, ce sont les personnes d’un certain âge qui sont victimes du covid19. Et que toutes ces mesures sont prises essentiellement pour elles. Normal quelque part. Mais je pense qu’on devrait laisser plus de liberté aux plus jeunes, et confiner les plus fragiles. Sinon, les plus jeunes, dans quelques années, deviendront elles aussi des personnes fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *