Origines du Trail

Construire ce site sans parler des origines de la création du Trail, serait comme parler d’un livre sans l’avoir lu ;). Et puis bon, un peu de culture ne fait jamais de mal.

J’imagine que comme certains passionnés comme moi, nombreux d’entre vous ont déjà effectué une recherche sur notre ami Wikipédia pour savoir ce que signifiait le mot Trail. Ou pas ;).

Grosso modo : une course en pleine nature, ni plus ni moins.

La Western States 100-Mile Endurance Run

A la base, la Western States 100-Mile était une course équestre qui a fait ses débuts en 1955 dans la Sierra Nevada en Californie à l’ouest des Etats-Unis.

Mais un beau jour, en 1974, une espèce de barjot 😉 au nom de Gordy Ainsleigh, décidait de prendre le pari de boucler les 161km et ses 6000 d+ en… courant ! Et en moins de 24h, durée maximum autorisée. Et il réussissait ce challenge en 23h47’ !

3 ans plus tard,  Gordy Ainsleigh, médecin chiropratique de base, organisait la première course officielle. 14 frappadingues au départ du tout premier événement Ultra-Trail. L’histoire commençait. Aujourd’hui, la Western States 100-Mile Endurance Run figure dans le calendrier de l’Ultra-Trail World Tour et plus de 300 athlètes y participent chaque année.

Voilà, à priori la “naissance” du Trail, c’est à un ricain qu’on le doit.

 

Le Championnat du Canigou et le Fell Running

Mais si on cherche un peu dans les archives, le Trail pourrait avoir un ancêtre en France et en Grande-Bretagne.

Parlons d’abord du Championnat du Canigou. Non, non ce n’est pas un Championnat de bouffe pour chiens ;). Le Pic du Canigou est le haut sommet de la chaîne des Pyrénées, sur le massif du Canigou. Il culmine à 2784m.

En 1905, le premier Championnat du Canigou a été créé. Concrètement, cela consistait à monter et descendre le plus vite possible le glacier. Une course d’exception de 34km avec des pourcentages énormes dans la montée et une descente dangereuse qui pouvait donner le vertige, tout ça…avec un sac de 8kg sur les épaules ! 

Ces kilos de charges supplémentaires étaient pour rendre hommage aux porteurs de glace d’autrefois qui montaient et descendaient le glacier avec des sacs de glace de parfois 80kg ! (Tout ça pour rafraîchir la riche clientèle Vernetoise !).

Aujourd’hui, cette course devenue mythique est l’une des plus anciennes (peut-être la plus ancienne officiellement) de France. Elle regroupe un siècle plus tard, près d’un milliers de participants dont certains font perdurer la tradition, en portant ce fameux sac de 8kg. Quel courage !

Le Fell Running

“Fell” signifie colline ou montagne. Le Fell Running est simplement une variante du Trail Running qui est comme le Championnat du Canigou, une course de côte ou de chute, très présente en Grande-Bretagne.

Sauf que là, cette discipline existe à priori depuis très très longtemps puisque la première course enregistrée, c’était en 1040 ou peut-être bien 1064, en Ecosse.

Le Roi d’époque Malcolm Canmore voulait trouver un messager rapide et c’est pour cela qu’il organisa ce type de course. Intéressant.

Cette course perdure aujourd’hui dans le temps dans le cadre de foires où figure notamment, le lancer de marteau. Chez nous c’est le cracher du bigorneau où d’ailleurs a lieu à Sibiril chaque année, les Championnats du monde. Chacun sa discipline insolite ;).

Mais revenons à ce qui nous intéresse. On sait bien que les Britanniques aiment bien se différencier des autres. Comme rouler à gauche par exemple.

Mais devant l’ampleur du phénomène Trail aujourd’hui, ils s’y sont mis ! Depuis 2004, ils organisent le Lakeland Trails dans la ville d’Ambleside, petite ville du comté de Cumbria en Angleterre. Au milieu du parc national de Lake District, près de 10000 participants parcourent différents circuits, allant de 5km à l’Ultra-Trail de 100km.

Le Trail, une sorte de Cross Country ?

Aussi quand on tape “Trail” sur les différents moteurs de recherche, on tombe parfois sur des pages qui expliquent que cette discipline serait en quelque sorte un faux jumeau du Cross Country. Mais ce dernier reste quand même bien différent car les distances sont bien plus courtes (12 kilomètres au maximum), le circuit est balisé et large pour faciliter les dépassements. Aussi, les réglementations sont beaucoup plus strictes.

Enfin ce qu’il faut retenir, sans me faire des ennemis ;), c’est qu’en général sur les Cross Country, on ne retrouve pas le simple coureur du dimanche. Je veux dire par là que sur les épreuves de Trail, cela reste “accessible” à tous et que ça reste convivial. Je ne pense pas beaucoup me tromper en disant que beaucoup d’entre vous sont là pour passer un bon moment, peu importe le résultat. Même si c’est mieux quand on réalise une “perf” ;).

Depuis quand le Trail existe-t-il en France ?

Le trail est un sport jeune, voir très jeune car la première compétition organisée en France, c’était en 1995.

Gilles Bertrand et sa femme Odile Baudrier, travaillant dans le monde du sport, ont organisé une course, devenue mythique et incontournable aujourd’hui, à savoir Les Templiers à Sainte-Eulalie-de-Cernon dans l’Aveyron en Occitanie. Plusieurs formats de courses existent aujourd’hui pour que tout le monde puisse se faire plaisir, allant de La Templière et ses 7,3km pour 280d+, à la grosse brioche de l’Endurance Trail et ses 105,7km pour pas moins de 4920d+.

Oui mais en Bretagne alors ?

J’entends déjà les chauvins d’ici ;). Alors concernant la BZH, le premier Trail qui a été organisé serait le Trail des 3 Chapelles qui a eu lieu en 1996 à Bains-sur-Oust, petite commune située à côté de Redon en Ille-et-Vilaine. Cette année là, 420 traileurs avaient accroché un dossard sur les différentes épreuves proposées dont un 42 bornes ! Joli score pour une première.

D’ailleurs pour l’anecdote, Yves Joubaud, organisateur de l’événement, indiquait à France Bleu lors d’une interview que le Trail était tellement méconnu à l’époque, qu’ils avaient écrit sur les prospectus “Trial” ! :). Ils avaient corrigé le tir en mettant du blanco !

En 2020, ils devaient fêter cette année leur 22ème édition ! Ce n’est que partie remise amis Bretilliens.

Et depuis ? Où peux-t-on faire du Trail en Bretagne ?

Amis traileurs, vous le savez mieux que moi, le Trail en Bretagne ce n’est pas ce qui manque. Aujourd’hui, pas moins de 160 épreuves sont organisées chaque année, et parmi elles, on en retrouve des superbes courses comme :

Le Trail des Ebihens (35), qui traverse la baie du Mont-Saint-Michel.

Le Trail à travers l’Estran (22), course sur la superbe Côte de Granit Rose. Plusieurs formats proposés : 14, 32 ou 50km.

Le Trail du Bout du Monde (29), la plus belle course pour moi parce que je suis du Finistère et que je suis un tantinet chauvin ;). Panorama magnifique sur la mer d’Iroise avec une arrivée magique sur les falaises de la pointe Saint-Mathieu à Plougonvelin. 4 courses proposées allant de 20 à 57km.

Le Trail de la vallée du Scorff (56), course qui arpente les rivières et les vallées dans un environnement boisé avec des parcours allant de 4,5 à 45km.

Voilà, j’ai sélectionné un Trail pour chaque département comme ça pas de jaloux ;). Et y’en a pleins d’autres aussi beaux.

Mais étant des Abers, ce serait un déshonneur pour moi de ne pas parler du TAW, autrement dit le Trail de l’Aber-Wrac’h.

Créé en 2005, organisé par Gilles Pichard, Président de Breizh Sport Aventure, cet événement a attiré l’année dernière, pas moins de 4000 traileurs sur différentes courses proposées :

Mini Trail pour les bambinos. Entre 1 et 2km.

Funny Trail de 8km.

Trail Fun de 15km.

Hermine Trail de 18km.

Half Trail de 29km.

Extrême Trail de 56km.

Ce sont des courses qui permettent de découvrir la vallée de l’Aber-Wrac’h, sur des tracés ludiques et techniques, avec quelques petites embûches, naturelles…ou pas, et oui on aime bien les petites farces chez nous ;). Tout ça sur les plus beaux sentiers du monde. Bon ok là je me suis un peu enflammé mais c’est mon site je fais ce que veux ;).

Maintenant que les coups de pubs sont passés et que vous avez au moins fait semblant de lire les grandes lignes des origines du Trail ;), y’a plus qu’à enfiler un short, un t-shirt et des chaussures ;).